Toggle navigation

#enmodetouriste12,791 POSTS

Post Content
User Image _coquelicocotte Posted: Jan 19, 2018 4:52 AM (UTC)

60
8 Normal
User Image fannygvs Posted: Jan 15, 2018 12:43 AM (UTC)
20
0 Normal
.
Se taper 9h de route d'une traite ✔
Manger dans un 5 étoiles ✔
Monter la nuit en dameuse ✔
Aller à une soirée privée au resto d'altitude ✔
Skier à minuit ✔
Supporter -15°C ✔
Faire du hors piste en skis de slalom ✔
Se faire passer pour la cliente d'un collègue ✔
En prendre encore plein la vue ✔
Bouffer du dénivelé ✔
Se ruiner mais s'en foutre complet ✔

Bref, j'ai skié aux 3 Vallées. 😍🎿🏔☀❄
.
.
.
#meribel #courchevel #valthorens #lesmenuires #3vallees #esf #enmodetouriste #neige #yenatrop #regal #enamoureux #justeprofiter
User Image ladyelaineofshalott Posted: Jan 14, 2018 8:55 PM (UTC)

55
2 Normal
« Le Taj Mahal parisien » 2/2
(Début post précédent)
Il a la fâcheuse manie de couper la parole tout le temps et moi celle de manquer parfois de patience, mais quand je vois la lueur qui brille dans ses yeux quand il me parle de ses rêves de devenir pilote et de tel ou tel modèle d’avion je l’écoute et parfois je fait semblant de m’enthousiasmer pour ce qu’il me dit juste pour voir cette lueur encore plus illuminer son regard, semblable à celle des étoiles que je lui souhaite de côtoyer un jour s’il parvient à réaliser son rêve.

La visite de la basilique et notre promenade dans le quartier lui ont bien plu mais nous n’étions pas d’accord sur un fait majeur : pour lui en quelques semaines il avait déjà tout vu de Paris et n’avait qu’une hâte, retourner au soleil quand de mon côté je lui ai dit que ce n’était pas possible d’avoir tout vu ou fait à Paris, cette ville aux possibilités infinies !

A la fin de la journée le voilà qui m’a demandé de rester un peu plus et quand je l’ai vu si triste ainsi que ma sœur à l’idée de mon départ, je me suis dit que même si je suis une grande sœur indigne dans le sens où j’ai du mal à garder le contact (et à donner des nouvelles…) avec la distance (et pourtant c’est si simple à notre époque) et au fil de toutes ces années passées, j’ai de la chance qu’ils existent, eux, mon (plus si) petit frère et ma (plus si) petite sœur, quelque part loin ou près de moi, eux avec qui je partage outre certains gènes cette affinité si particulière, cette sorte d’amour inconditionnel qu’est le lien fraternel. A dans quatre ans, a-t-il-dit en riant mais je lui ai promis que cette fois ci je serais dans moins d’un an de retour chez nous.
User Image ladyelaineofshalott Posted: Jan 14, 2018 8:52 PM (UTC)

51
1 Rise
« Le Taj Mahal parisien » 1/2
M., je suis à ta disposition, je suis venue exprès ce weekend pour te voir ainsi que maman et L. notre soeur avant votre retour si loin sur notre île, mais comme elles ont déjà des choses de prévues, ce serait dommage que l’on reste enfermés à la maison alors qu’on est à Paris ! Alors qu’as-tu envie de faire ? Mon (plus si) petit frère de quinze ans m’a donc dit qu’il voulait voir le Sacré Cœur, je lui ai demandé s’il était sûr de vouloir braver le froid, mais il m’a dit que c’est bien ce qu’il avait envie de faire, alors nous voilà partis en ce samedi arpenter les rues de Montmartre que je n’ai pas eu le temps de souvent parcourir lors de ma vie parisienne. A l’arrivée devant la basilique je lui raconte en riant que quand j’étais petite je croyais que c’était le Taj Mahal et il me répond « moi aussi », et je suis étonnée de voir à quel point malgré nos différences nous avons un référentiel commun. Cela fait deux ans (jamais je n’ai passé autant de temps d’affilée sans le voir) que je ne l’ai pas vu, mon petit frère, mon petit frère préféré comme je lui répète souvent et il me répond en faisant la grimace « ben oui tu dis ça parce que tu n’en as un qu’un » tant il est habitué à mes répliques stupides. Cette fois si j’ai vraiment réalisé que je ne suis présente dans sa vie qu’en pointillés : j’ai quitté le giron familial à La Réunion à seize ans pour aller faire mes études et depuis je ne le vois qu’un mois maximum par an, et à chaque fois il a grandi de 10 centimètres… Et pourtant cela ne nous empêche pas d’avoir des souvenirs et des anecdotes communs à la pelle…Cette fois ci nous avons atteint le point de non-retour puisque mon (plus si) petit frère me dépasse en taille (même si ce n’est pas si compliqué) et je dois me résoudre à comprendre que les « petits moineaux » comme j’aimais les appeler que sont mon frère et ma sœur commencent à grandir sérieusement (ce qui m’amène moi avec ma dizaine d’années d’écart sur la pente du vieillissement). (Suite photo suivante)